Créer son personnage : L’apparence physique

CRÉER SON PERSONNAGE :
L’apparence physique

Dans un texte, l’apparence physique de vos personnages est très importante pour permettre à vos lecteurs de se l’imaginer. Nous consacrons cet article à ce point-ci ! Je ne prendrai pour exemple que des humains en revanche, nous nous pencherons plus tard sur les créatures humanoïdes et les animaux.

1. L’impact du genre

La première question à se poser lorsque l’on crée un personnage est le genre que vous voulez lui attribuer. Certains l’ont par défaut, d’autres en revanche mettent beaucoup de temps à le trouver. Le choix vous revient intégralement, mais il faut savoir que les femmes sont beaucoup moins représentées que les hommes, et que c’est toujours bien de les mettre en valeur !

En effet, les femmes sont bien trop souvent représentées dans la fiction comme des jeunes femmes faibles et surtout dépendantes d’un homme (et généralement pas à cause des codes de l’époque…). Adopter une femme indépendante comme personnage principal, c’est lutter instantanément contre les clichés et pour une vision de la femme plus juste. Contrairement à ce que certains peuvent penser, les femmes sont encore bien trop souvent reléguées au second plan dans les textes. Alors qu’elles sont parfaitement capables de se comporter « comme des hommes », voir de les dépasser 🙂

Pensez également aux non-binaires ! La transidentité mérite elle aussi sa visualisation, et c’est une expérience qui peut être enrichissante si vous décidez de vous renseigner sur le sujet. De même, jouer un personnage neutre, c’est-à-dire ni femme, ni homme, ou alors les deux, on ne le voit pas souvent et c’est tout aussi intéressant.

2. Les traits du corps et du visage : dessiner votre personnage

Pour éviter les gros clichés, je vous conseille de vous inspirer de vos expériences personnelles : vos rencontres et tout ce que vous croisez sur internet. On ne va pas se leurrer, il n’y a pas que des personnes minces, blondes et aux yeux bleus. On voit également beaucoup de personnes aux cheveux noirs et aux yeux verts ou bleus.

Diversifiez vos formes de corps (oui, oui, même rond, un personnage peut être badass !), vos coupes de cheveux (entre autres, il n’y a pas assez de chauves dans la littérature) et vos marques spécifiques. Les cicatrices peuvent être des indicateurs de ce qu’un personnage a vécu, tout comme les marques de naissances, les tâches et autres particularités de la peau peuvent également être une caractéristique spéciale.

Là aussi, pensez à la représentation. La grossophobie est un gros problème en littérature, car on s’en moque, on les met toujours dans le rôle du méchant. Casser les clichés, c’est aussi briser les conneries et débilités que vous imposent tous les jours la société. Vous écrivez de la fiction, à vous de réécrire le monde pour en faire un endroit où tout se passe bien !

Et enfin ET surtout : pensez aux différentes ethnies ! La population n’est pas la même selon le pays dans lequel vous vous trouvez. En Europe, par exemple, votre population devrait être composée d’au moins quelques personnes racisées, c’est important pour la représentation ! De même, les personnes blanches sont minoritaires en Afrique. Aux Etats-Unis, c’est encore plus flagrant, les ethnies sont quasiment à égalité. Ne pas respecter ça (dans des univers réalistes, j’entends), c’est ne pas respecter une population. On croise beaucoup de monde dans la rue, pensez-y 🙂

3. La tenue vestimentaire : l’âme du personnage

Même si les personnages nudistes sont vachement cools, beaucoup préféreront vêtir leurs personnages dans leur histoire. Pour éviter de vous perdre dans ce domaine, je vous conseille de leur créer trois tenues maximum : une pour le quotidien, une à utiliser en sortie et/ou voyage et une pour la nuit. N’hésitez pas à en ajouter par la suite selon le besoin, mais ce sont les principales.

Ici, l’influence de l’époque doit se sentir. Par exemple, pas de jeans et de T-shirts au Moyen Âge. Pensez également aux interdictions si votre univers est fidèle à l’époque où vos personnages évoluent. Pendant très longtemps, entre autres, les femmes n’avaient pas le droit de porter de pantalons. Braver cet interdit peut néanmoins être un signe de révolte (ou de lutte féministe !).

En effet, les vêtements de vos personnages doivent être porteurs de symboles. Les couleurs aident beaucoup pour cela (par exemple le bleu pour le roi), mais aussi la forme des vêtements (la mini-jupe par exemple, utilisée pendant la lutte pour l’égalité homme-femme). N’oubliez pas ceci : dans un roman, TOUT doit être là pour une raison. C’est l’occasion rêvée pour faire passer des messages ! N’hésitez pas d’ailleurs à vous renseigner si vous créez des personnages LGBT, il y a parfois dans les communautés des petites choses pour se reconnaître.

Enfin, ne vous limitez pas aux stéréotypes imposés par la société. Un homme en robe est aussi plausible qu’une femme avec un costard ! Être original, c’est aussi dire non aux habitudes que l’on vous a apprises !

C’est tout pour cet article, certes court mais assez long pour vous faire une idée des possibilités existantes. En effet, n’oubliez pas que mes conseils ne sont que des ébauches, il y a des centaines de possibilités existantes, ma vision des choses n’est pas universelle ! C’est à vous, en tant qu’auteur, d’apprendre à travailler vos personnages, même si ça prend du temps 🙂 Merci d’avoir lu, n’hésitez pas à commenter et à donner vos propres conseils en commentaires et à bientôt pour un nouvel article !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :