La publicité

LA PUBLICITÉ

Cette semaine, nous nous intéressons à la problématique de la publicité sur le web, et en particulier concernant les plateformes d’écriture. Quels sont les enjeux de la publicité ? Comment organiser correctement et efficacement la communication de son texte ?

Pour écrire cet article, j’utilise les résultats d’un sondage proposé sur Twitter et Facebook. Vous pouvez retrouver les résultat par ici : CLIQUE !

1. Faire sa publicité sur le web, pourquoi faire ?

La publicité regroupe toutes les techniques employées pour faire la promotion d’un objet. Dans le cas de la littérature, c’est en partie elle qui aide un auteur à se faire connaître. Elle peut prendre plusieurs formes : bouche-à-oreille, réseaux sociaux, mails, affiches, trailers, échanges d’avis… Toutes ces techniques ont le même but : attirer des lecteurs.

Mais pourquoi cette obsession pour la publicité ? On peut dire qu’aujourd’hui, sans elle, il est difficilement possible d’être vus. Comme je ne cesse de le répéter, la littérature du web, aujourd’hui, c’est en moyenne 10 000 nouveaux textes tous les jours. Difficile donc de se faire de la visibilité. Certains y arrivent très bien, certains pas du tout. Pourtant, ce n’est pas si compliqué si l’on sait comment s’y prendre.

Et c’est justement là tout le problème : beaucoup ne savent pas s’y prendre. Sur les 18 personnes qui refusent de faire de la publicité pour leurs textes, plus de la moitié affirment avoir une vision négative de la publicité. Nous allons regarder ensemble pourquoi.

2. Les dérives de la publicité sur le net

Avant de vous présenter les meilleures méthodes pour présenter vos publicités, nous allons parler des dérives et faux-pas qu’il ne faut absolument pas faire pour éviter de faire fuir les lecteurs.

Pour commencer, il est temps d’introduire la notion de réputation. La réputation, sur le web, est la façon dont les gens voient votre produit. Plus elle est positive, plus votre produit a de chance d’être lu ou acheté…. Plus elle est négative, plus il est difficile de toucher un public. Le problème avec la réputation, c’est qu’elle a beaucoup plus de chance d’être négative que positive, et qu’il est presque impossible de redresser sa popularité sur le web. C’est simple : si vos lecteurs ont une mauvaise impression de vous, ils s’en vont et ne se retournent pas.

Ainsi, vous comprendrez, il faut faire très attention à la manière dont vous amenez la publicité à vos lecteurs. Si vous claquez juste un lien sur un réseau social quelconque, vous passez juste pour un individu grossier et désespéré, ça n’amène pas de lecteurs. Si vous spammez les boîtes de messagerie de plateformes d’écriture, réseaux sociaux ou mails, c’est la même chose. Et de même si c’est dans les commentaires d’autres histoires. Vous passez pour un opportuniste, ce n’est pas la bonne méthode. Tout ce que vous risquez de gagner, c’est qu’un utilisateur avertissent d’autres utilisateurs de vos méthodes et c’est la fin pour vous. Vous pouvez changer de pseudo, vous n’aurez plus de lecteurs sur votre compte.

Ce qui cloche avec votre publicité, c’est que vous l’imposez. Le lecteur se sent obligé de lire parce que vous transpirez la pitié. Or, il se trouve que le client déteste être contraint. Plus il est contraint, plus il a de chance de partir. Ce n’est pas à vous de venir vers lui, ce n’est pas votre rôle : votre rôle, c’est de proposer du contenu sympathique à lire.

3. Avant toute chose : CIBLER LES LECTEURS !

Pour commencer, je l’ai déjà dit, je vous le répète : lancer une publicité comme ça, sur un groupe Facebook à plusieurs milliers d’individus, ça ne sert à RIEN. Une publicité, pour être efficace doit être ciblée. Elle doit toucher une catégorie de lecteurs-types que vous avez défini afin que son impact soit plus grand.

Les lecteurs-types sont des profils pré-établis de personnes susceptibles de lire votre texte. Par exemple, dans le cas d’une histoire de fantasy touchant aux dragons, on peut avoir plusieurs profils type : le fan de Tolkien à la recherche de nouveauté sans être trop dépaysé, le débutant en littérature fantasy qui cherche l’inspiration, les connaisseurs en dragons qui risquent d’être tatillons sur les détails…Il faut définir entre 10 et 20 profils types afin de cerner le public qui pourrait être intéressé par votre histoire.

Il faut aussi prendre en compte la provenance des lecteurs et leurs supports : viennent-ils principalement des réseaux sociaux ? De plateformes d’écriture ? Ont-ils tendance à venir d’eux-même ou contre une sollicitation ? Toutes ces questions sont indispensables pour éviter les publicités vides.

4. Rédiger une bonne publicité

On y arrive enfin. Il y a plusieurs contraintes à respecter pour attirer l’oeil du lecteur. Ces contraintes ne sont pas là pour vous embêter, elles sont là pour encourager le lecteur à découvrir votre texte.

Conseil n°1 : Peut-être le plus important : être poli. Un “Bonjour”, un “Au revoir”, ça ne tue pas et ça augmente vos chances de plus de 50% d’êtres lus. C’est énorme. N’oubliez pas la politesse.

Conseil n°2 : Les publications contenant une image sont plus lues que la moyenne. Prévoyez une bannière (500×250 ou 600×300 pixels en moyenne) qui s’accorde avec votre couverture pour poster vos publications de publicité. Cela montre que vous pensez au lecteur et que vous avez travaillé pour rendre vos publicités plus belles. Le format paysage est privilégié, tous les réseaux sociaux n’aiment pas les images en portrait.

Conseil n°3 : Même si ça semble évident, présentez votre texte : titre, genre, résumé. C’est le minimum. Les lecteurs aiment savoir dans quoi ils s’engagent, les surprises ont tendance à les faire fuir. Evitez de présenter tout ça sous forme de liste, un joli paragraphe, avec un résumé avec vos propres mots fait aussi parfaitement l’affaire.

Conseil n°4 : Interpellez le lecteur. Posez lui des questions, insistez sur un thème précis… Mais attention : votre publicité ne doit pas se transformer en appel désespéré. Vous n’êtes pas désespéré parce que vous n’avez pas de lecteur, vous voulez encourager des lecteurs à venir voir votre travail. Les “Lis-moi stp” n’ont donc rien à faire là, de même que les “J’ai que 3 vues sur mon histoire :c”. Les lecteurs ne sont pas dupes, on sent quand vous cherchez à juste attirer l’attention.

Conseil n°5 : Ne postez pas tous les jours. Imposez vous des quotas de pub : une au début du texte, puis une tous les mois et enfin une à la fin du texte. C’est amplement suffisant. A force de voir votre texte partout, les lecteurs risquent de se méfier.

Conseil n°6 : Soyez intelligent ! Guettez les publications qui parlent des thèmes de votre récit et saisissez l’opportunité de vous faire un lecteur quand vous le pouvez, sans jamais forcer. D’abord on discute, ensuite on poste un lien si ça intéresse le lecteur. Si vous voyez que ce n’est pas le cas, n’insistez pas.

5. Le Saint Graal : le partage et l’échange avec les lecteurs

Avoir une jolie publicité n’est pas suffisant. Comme dit plus haut, la réputation web est très importante. Si vous débarquez comme une fleur avec votre publicité, il y a de bonnes chances que vous soyez ignoré, purement et simplement. Le meilleur moyen d’être lu, c’est donc de se mêler à une communauté : discutez, échangez, partagez avec elle. Plus vous vous faites d’amis, plus vous avez de chances d’être lus.

Le Graal de toute personne qui s’y connaît en publicité, c’est le partage. Lorsque votre lien est partagé, il touche plus de personnes, qui sont susceptibles à leur tour de partager ce texte à d’autres personnes. Encouragez absolument vos lecteurs fidèles à partager et parler de votre texte autour d’eux. C’est la meilleure manière de faire de la publicité et celle qui sera également la plus sincère.

Dans les grandes communautés, il existe aussi plusieurs activités qui peuvent permettre de mettre en lumière votre texte. Certains ont plus d’intérêts que d’autres. Les échanges d’avis, par exemple, sont très utiles. En échange de commentaires constructifs sur un texte, un auteur vient vous rendre la pareille. Le seul bémol, c’est la fiabilité des personnes qui échangent avec vous, mais c’est le jeu. C’est probablement d’ailleurs l’un des moyens les plus efficaces d’avoir des avis constructifs.

Mais attention, ce n’est pas le cas de tous les manœuvres proposées. Par exemple, sur Wattpad, on trouve des books “coups de coeur” ou “publicités”, tout comme sur Facebook on trouve des posts du type “Montrez vos couvertures, on vous demandera le lien vous verrez.”, ça ne sert à rien. Vraiment à rien. Les gens viennent tous faire leur publicité et ne regardent JAMAIS celles des autres. Au mieux vous gagnez un lecteur, en ne ciblant rien du tout et par un coup de bol… Ce n’est pas pertinent du tout, ne perdez pas votre temps à ça.

C’est tout pour cette semaine, j’espère que ce petit article vous a plu ! N’hésitez pas à poser vos questions en commentaires si vous en avez et rendez-vous très bientôt pour de nouveaux articles !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :