[Inceptio] Les Arcanes d’Héméra – Elyna EC

LES ARCANES D’HEMERA
Elyna EC

Coucou ! Eh oui, encore une chronique cette semaine. Un article est en préparation pour la prochaine fois, ne paniquez pas ! Cette fois-ci, nous découvrons la première sortie d’une toute nouvelle maison d’édition : Inceptio Editions. La ligne éditoriale de leur première année se base sur les littératures de l’imaginaire et, comme vous le savez, c’est justement mon genre de prédilection. C’est parti pour la petite présentation de Les Arcanes d’Héméra, de la talentueuse Elyna EC.

1. Un voyage chez les morts

Après l’accident de voiture tragique qui a coûté la vie à son frère aîné, Allyn Rivière vit une vie solitaire en compagnie de Maël, un fantôme qui la suit depuis sa sortie de coma à l’hôpital et qui est rapidement devenu un soutien indispensable.

Son quotidien d’infirmière insignifiante est bouleversé le jour où un homme se présente à sa porte et insiste pour l’emmener de gré ou de force à l’Organisation, un endroit très spécial qui regroupe des individus tout aussi spéciaux appelés Singuliers. Ils ont pour lourde tâche de sauver les âmes égarées dans les Affres, un monde peu accueillant et dirigé par des entités maléfiques, les Anges Noirs, qui le manipulent à leur guise.

En plein questionnement sur la raison de sa présence dans ces lieux, Allyn fera la rencontre de Lucas Harper, garçon antipathique et à l’humour noir, qu’elle se voit affectée comme coéquipier. Elle comprend rapidement qu’il connaissait Axel, son frère, peut-être même plus que elle-même.

Des doutes commencent alors à assaillir la jeune femme. Et si la mort de son frère n’était pas accidentelle ? Quelle spécificité aurait pu pousser son meurtre ? … Et si Allyn possédait elle-même cette spécificité ?

Le livre est disponible depuis le 12 Septembre en format broché et numérique. Vous pouvez le commander directement sur le site de la maison d’édition : CLIQUE ICI !

2. Du rififi chez les esprits

Le résumé de l’histoire m’avait beaucoup emballée, dans un premier temps, et j’ai eu rapidement très envie d’en savoir plus. Il annonçait des intrigues riches en rebondissements et surtout riche en background psychologique, qui est la partie que j’affectionne le plus dans les genres de l’imaginaire. Les premières lignes m’ont directement convaincue.

L’intrigue est bourrée de qualités et de bonnes idées. Elyna nous entraîne dans deux mondes diamétralement opposés et avec chacun leurs thématiques. L’Organisation traite de problématiques de type Young Adult, tout en instaurant de plus en plus de mystères au fil que l’histoire avance.  Quant aux Affres, terrain de jeu d’Anges Noirs sadiques à l’imagination débordante, elles sont le reflet du sadisme de l’auteur, qui s’amuse quand même beaucoup à torturer ses personnages. Ce deuxième monde est extrêmement bien fait et s’y transporter ne prend pas plus que quelques pages.

L’histoire en elle-même m’a rapidement séduite : on ne s’ennuie pas une seule seconde ! Les passages du Young Adult au fantastique, voir même à l’horreur parfois, se font naturellement et de manière équilibrée. Plus on avance dans l’intrigue, plus des sous-intrigues émergent, complexes, effrayantes parfois, le tout dans un texte où la pitié n’a pas sa place et est parfaitement assumé par l’auteur. Pour ma part, j’ai eu un gros coup de coeur sur les Affres, et en particulier sur l’amplification de phobies très courantes, comme celle des clowns, et qui parlent de ce fait au lecteur, pour les transformer en véritables cauchemars sur pattes. L’action ne manque pas non plus. Pour ma part, c’est la dimension plus psychologique de ce texte qui m’a beaucoup marquée, avec des moments très forts en émotions ou très éprouvants pour le lecteur qui ne peut littéralement plus détacher ses yeux du livre.

Les personnages sont la plus grosse force du texte. Hauts en couleur, personnalités affirmées, ils sont super attachants et très humains. Malgré leur grand nombre, chacun a sa place dans l’intrigue et personne n’est laissé derrière, si bien qu’ils ont tous ce petit charme qui permet de se souvenir d’eux. L’histoire est racontée à la première personne du singulier, du point de vue d’Allyn, qui est un excellent choix ! Cette jeune femme a un sacré caractère et a tendance à se détacher très facilement de tout. Les pointes d’humour sont tout simplement géniales et on s’attache très très rapidement à son personnage. Elle évolue par ailleurs énormément dans le récit et on découvre tout avec elle, ce qui rend l’immersion dans le texte plus facile. J’ai moins apprécié Harper, qui bascule souvent trop vite de « Grumpy Cat » à « Fangirl d’Alynn », si bien qu’on finit un peu par s’y perdre.

Mais le personnage que j’ai le plus adoré au niveau du développement, c’est Maël, le fantôme qui suit Allyn. On sent qu’il cache des choses et son évolution et sa méfiance qui ne font que s’accroître en font un personnage extrêmement intéressant qu’il faut garder à l’œil. Je trouve aussi les thématiques qui l’accompagne extrêmement touchantes et je me suis sentie très mal pour lui à plusieurs moments.

C’est une saga. Et donc la fin se devait d’être extrêmement percutante. Le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est le cas. La révélation de l’épilogue promet un deuxième tome extrêmement intéressant qu’il me tarde de découvrir avec grand plaisir ! C’est du super travail et c’est un très bon texte à découvrir si vous voulez passer un bon moment !

3. Un petit extrait ?

Faisant fi de son sarcasme, j’ouvre enfin pour accueillir nos visiteurs. Ils sont trois, deux hommes bruns au maintien strict et parés de somptueux costumes noirs, encadrant un rouquin d’approximativement quarante ans. Un instant, je me demande si ce type n’est pas un détraqué paranoïaque venu faire une prise de sang en urgence. Ce ne serait pas la première fois que mon karma m’attirerait les pires cinglés du quartier. Toutefois, j’ai d’ordinaire l’habitude de compter sur la présence rassurante de mes deux collègues kinés et de ma consoeur. Ce soir, tout le monde est rentré chez soi bien avant moi et je ne peux me vanter de n’avoir que Maël pour roue de secours ; c’est-à-dire un jeune homme aussi drôle que charmant, mais qui serait tout aussi capable de me défendre que d’ouvrir une porte.
— Vous aviez rendez-vous ? lancé-je en guise de préambule. Parce que ma collègue est partie et que je ne vous ai pas trouvés sur mon agenda.
— Mademoiselle Rivière ! s’exclame celui du milieu en se levant pour me tendre une main que je serre. Enchanté de faire votre connaissance. Vous êtes bien Allyn Rivière, n’est-ce pas ?
L’homme aux cheveux roux carotte pivote pour adresser un regard de reproche à l’un de ses compères. Sans doute espère t-il pouvoir rejeter la faute sur lui dans le cas où ils se seraient trompés d’interlocutrice.
— C’est bien moi, confirmé-je en remontant l’anse de mon sac à main sur mon épaule. Et vous n’avez pas répondu à ma question : avons-nous rendez-vous ?
— Non ! Grand Dieu, non, pouffe-t-il en fourrant ses mains dans ses poches de pantalon. Mais permettez-moi de me présenter à mon tour et vous comprendrez : Loïc Fortin, directeur adjoint de l’Organisation. Et voici Léo et Grégory, mes hommes de main.
Des bruits de sauterelles semblent germer dans l’enceinte restreinte de la salle d’attente. A mesure que le temps passe et que je demeure silencieuse, j’admire le sourire confiant de monsieur Fortin se décomposer pour afficher une moue perplexe.
— Je vois… Ainsi Axel vous a bel et bien tenue à l’écart de nos affaires.

Merci d’avoir suivi cette nouvelle petite chronique et à bientôt pour de nouveaux articles 😀

Publicités

Un commentaire sur “[Inceptio] Les Arcanes d’Héméra – Elyna EC

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :