[Inceptio] Horizons – Tome 3 : Des cendres nous renaîtrons – Lysiah Maro

HORIZONS – TOME 3 : DES CENDRES NOUS RENAÎTRONS – LYSIAH MARO

Coucou ! Nous nous retrouvons enfin pour l’avant-dernier tome des aventures de Xalyah et Khenzo au pays de dramaland. De nouvelles révélations, de nouveaux alliés (?), de nouveaux ennemis, on repart sur les ruines de la France pour de nouvelles aventures en compagnie des éditions Inceptio !

Attention ! Si vous n’avez pas encore lu le tome 1 et le tome 2 de la saga, ne vous aventurez pas plus loin. Cette chronique contient des spoilers sur le début de l’histoire !

1. Résister ou abandonner ?

Malgré les retrouvailles avec son frère, Xalyah, toujours rongée par la culpabilité liée à la disparition tragique du reste de sa famille, préfère reprendre la route. Elle abandonne derrière elle ses nouveaux amis, Khenzo en particulier, qu’elle craint de mettre en danger en restant trop proche de lui.

Mais livrée à elle-même, elle doute. Aurait-elle à gagner à devenir un symbole de la résistance comme le souhaite le général Kalan ? Ou au contraire doit-elle laisser parler sa rage et ses idées de vengeance pour rendre justice elle-même ? Perdue, elle commet une énorme erreur en s’attaquant de face au NGPP. Sa mésaventure conduit à son arrestation. Livrée à elle-même aux mains de ceux qu’elle veut faire payer, elle réalise brutalement que sa philosophie, rester seule et ne pas s’attacher coûte que coûte, va peut-être lui coûter la vie.

Les fantômes de son passé ne sont jamais loin et un en particulier, Kraeffer, est particulièrement persistant. Le Projet Rémanence lui pend au nez, et même si elle ne sait pas exactement ce dont il s’agit, le peu qu’elle en a vu a suffi à lui passer l’envie d’en savoir plus.

Sera-t-elle capable de s’en sortir seule cette fois ?

Le roman est disponible depuis le 13 septembre aux éditions Inceptio. Vous pouvez le retrouver, ainsi que les deux premiers tomes, sur le site de la maison d’édition. Si vous n’avez pas encore lu les autres, c’est le moment de le faire !

2. Maître des pions et pion de maîtres

Eh beh, ça s’arrange pas cette histoire. Je repensais ce matin à l’autrice qui me disait « Mais non, franchement ça va niveau drama » il y a quelques jours. Pardon ? D’où ça va ? C’est quoi ce début ? C’est quoi cette fin ?! D’où ça va ?! C’est pas très, très gentil de mentir, mon petit cœur de lectrice a eu du mal à le supporter :’)

Ce troisième tome est un véritable ascenseur émotionnel. Vous allez avoir peur pour les personnages, remettre en questions tout ce que vous pensiez savoir de l’histoire et plisser très fort les yeux en essayant de comprendre les intentions de certains personnage. Vous l’aurez compris, la tension dramatique monte encore d’un cran pour votre plus grand plaisir. Les intrigues politiques reviennent en force après un tome 2 légèrement plus porté sur la survie et le voyage.

Les groupes politiques présentés lors du tome 1, le NGPP et l’IPOC, gagne fortement en puissance et en agressivité dans cette partie de l’histoire. Très passifs au début de l’histoire, ils prennent vraiment leur rôle ici et de manière assez marquante. Ils amènent également de nouveaux éléments sur l’échiquier, à savoir le fameux projet Rémanence qui a de quoi vraiment être inquiétant pour la suite de l’aventure. J’ai également beaucoup apprécié le développement de la résistance, tout juste effleurée lors du précédent tome. On apprend beaucoup plus à cerner les grands personnages de ce nouveau groupe, et surtout à s’en méfier. Du plus neutre au plus extrémiste, on ne sait pas trop qui il faut croire ou non, et plus on avance dans le livre, plus ce sentiment devient puissant. Et puis, sans spoiler, la fin arrive et vous allez hurler. Mais genre, vraiment hurler. Le contexte politique a vraiment beaucoup évolué sur ce tome, et j’ai vraiment apprécié ce côté-là. Il permet une plus grande insertion dans l’histoire, on sent qu’on ne rigole plus et qu’on rentre désormais dans les choses sérieuses.

Pour ce qui est des personnages, eux aussi ont fortement évolués. Xalyah est devenu un personnage avec une forte personnalité et avec des tas de dualités. Dans ce tome, on la retrouve plus hantée que jamais par son passé, mais aussi plus violente et moins apte à la discussion qu’avant. Elle montre ses mauvais côtés de plus en plus et va même jusqu’à commettre des boulettes assez lourdes de conséquences. Il y a un passage en particulier au milieu du livre qui est très marquant et qui implique un hélicoptère. Un gros traumatisme. A contrario, elle est également de plus en plus ouverte pour les gens qu’elle apprécie et commence enfin à faire confiance. Même si les personnages du tome 1 et 2 sont mis un peu plus en arrière ce tome-ci, on sent qu’il y a une vraie complicité qui se met en place et qui sera indispensable pour la fin.

Ce tome fait un peu tome de transition. Il est beaucoup basé sur la relation entre les différents personnages et le développement de Xalyah. Mais on sent très fort que le dernier tome ne sera pas du tout calme et gentil. Je dirais même qu’on sent très fort que ça risque de très mal finir pour quelques personnages et je prépare déjà mes grilles de bingo. Le style de l’autrice a aussi beaucoup évolué, je trouve les passages d’action et de drama encore plus percutants qu’avant et encore plus violents de ce fait pour le lecteur. Elle essaye de vous prendre par surprise pour vous faire encore plus mal. Et le pire, c’est que ça marche.

J’ai hâte de voir où le dernier tome va nous mener, il sort en décembre. C’est une très bonne saga bourrée de rebondissements, d’émotions et de politique qui mérite vraiment d’être découverte dans son intégralité. Les personnages sont extrêmement attachants, les intrigues incroyables, certains passages sont traumatisants et si vous aimez le drama et les événements qui se passent pas bien du tout, vous allez être servis ! Je vous recommande chaudement la lecture des trois premiers tomes en attendant le grand final, qui va probablement m’achever.

Une super découverte parfaite pour réconcilier anciens et nouveaux lecteurs de dystopies.

3. Un petit extrait ?

Prise d’un mauvais pressentiment, mes pas me guident jusqu’à l’église dont le clocher dépasse les autres bâtisses. Des traces boueuses de pneus sont encore visibles sur le sol et elles sont fraîches. Elles me mènent jusque sur le parvis de l’église de Guernica. « Construite en 2037 en hommage à la ville de Guernica, bombardée le 26 avril 1937 par les nazis et les fascistes en appui du coup d’Etat des nationalistes espagnols« , m’informe l’écriteau.

Les portes sont closes et le silence de mort est encore plus pesant que près des fermes. Le coeur battant, je monte les marches et pousse les deux montants en bois du monument religieux qui s’ouvrent dans un grincement sinistre. Une odeur insupportable me prend les tripes et me soulève le coeur. Je relève mon foulard pour me boucher le nez et avance dans la pénombre. La semelle de mes bottes glisse et je regarde le sol souillé d’un liquide noir, poisseux, pas encore tout à fait séché.

Lorsque mes yeux s’habituent à la pénombre, je découvre un spectacle macabre d’une rare violence. Ne pouvant retenir le haut-le-coeur qui m’étreint, je sors en courant pour vider mon estomac le long du mur en pierres. Je m’essuie la bouche, la rince avec de l’eau et après avoir fermé les yeux et inspiré longuement, y retourne, prête à affronter la vision cauchemardesque qui s’est offerte à moi.

Plusieurs corps ont été cloués sur des croix improvisées avec des branches d’arbres. Un autre cadavre calciné trône au sommet d’un bûcher, encore prisonnier de ses menottes de métal qui ont fondu sur la chair. D’autres ont été égorgés et éventrés. Le pire, ce sont les enfants. Les yeux crevés, les mains et les pieds coupés, ils ont été empilés au milieu de l’allée principale. Je me retiens de vomir une seconde fois. Comment peut-on commettre pareil carnage ? Faut pas être humain pour faire ça à des gosses. Ils avaient quoi ? Deux ans pour les plus jeunes, dix pour les plus âgés. L’espace d’un instant, la rage prend le dessus sur les nausées et je me retiens de ne pas l’expulser bruyamment.

Voilà 😀 C’est tout pour aujourd’hui, j’espère que ça vous a plu et à très bientôt pour de nouveaux articles !

2 commentaires sur “[Inceptio] Horizons – Tome 3 : Des cendres nous renaîtrons – Lysiah Maro

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :