[Beta Publisher] Les Trois Gardes – Tome 2 : Les héritiers de Samaël – Damien Mauger

LES TROIS GARDES – TOME 2 : LES HÉRITIERS DE SAMAËL – DAMIEN MAUGER

Il est enfin là ! Le tome 2 des Trois Gardes est enfin sorti, et vu le traumatisme qu’a été le premier, j’avais un tout petit peu peur de perdre le reste de ma santé mentale dans la suite de l’histoire. Eh bah, eh, j’avais raison. Je suis détruite intérieurement.

Avant de vous lancer dans la lecture de cette chronique, je place ici une grosse alerte aux spoilers ! Si vous n’avez pas lu le tome 1, ne vous aventurez pas par ici. Vous pouvez trouver la chronique du tome 1 par ici, ainsi que l’interview de l’auteur réalisée il y a quelques semaines par là.

1. Il va faire vraiment très, très noir

L’assassinat du roi Wufoald III inquiète énormément les Trois Gardes. Les Lords des Gardes s’accordent pour affirmer qu’il s’agit de l’acte des démons. Mais que faire ? Faut-il sonner l’alerte immédiatement au risque de provoquer une panique générale ? A l’aube du couronnement de l’héritier, Achard, la question se pose de plus en plus. Le tout nouveau jeune roi va devoir réussir à convaincre et imposer son autorité pour garder le contrôle de la situation, toujours avec l’aide de son daímon, présent depuis la mort de Carloman de ses propres mains, à l’insu des Chevaliers-Mages qui ne se doutent pas une seconde que l’Erèbe qu’ils redoutent tant ne se trouve qu’à quelques pas d’eux.

Le jeune roi sera d’ailleurs mis rapidement à l’épreuve. A l’ouest, le peuple menace de se révolter. D’un côté, le roi Cambyse IX ne parvient pas à calmer les rebelles malgré l’aide précieuse de la Garde Ambassadrice, de l’autre, le peuple d’Achard, trop délaissé, se rallie à un nouveau leader et représente un danger de plus en plus grand. La situation est catastrophique et menace d’exploser le royaume.

Mais ce n’est pas le seul danger. Après l’assassinat du précédent roi, Apolyon, le fils démoniaque d’Adramalech, rêve de la chute de son père mourant afin de prendre sa place. Pour gagner plus de pouvoir, cependant, il va devoir partir à la recherche du Cœur de la Bête, un artefact puissant, détenteur des pouvoirs de Samaël lui-même. Au bout du chemin se trouvent des alliés inattendus.

Face à la menace grandissante, les Trois Gardes vont devoir s’unir. La tâche s’annonce cependant ardu, les contretemps retardent sérieusement leur initiative. De son côté, Chilpéric est inquiet. Après la victoire au tournoi des écuyers, Phoebus développe des pouvoirs de plus en plus puissants, dangereux et effrayants. Et s’il était la solution à leurs problèmes ?

La guerre se rapproche.

Le livre est disponible depuis le 28 novembre aux éditions Beta Publisher au format papier et numérique. Vous pouvez le retrouver sur le site de la maison d’édition.

2. Plus loin dans le drama

Si vous étiez au bord de l’explosion suite à la lecture du premier tome, vous allez mourir intérieurement avec la suite de l’histoire. Tout comme le premier tome, cette lecture a été très riche en émotions, en drama et c’est un énorme coup de coeur.

Après un petit moment d’adaptation pour se remettre dans le bain, les pages défilent, défilent jusqu’à ne plus du tout en voir le bout. La suite de l’intrigue est toujours aussi bien. Après un tome 1 contemplatif, on voit enfin tout le potentiel des Chevaliers-Mages et des démons avec des batailles grandioses, beaucoup de scènes intenses qui vont ruiner votre santé mentale, et un jeu d’amitié et de trahison toujours plus important. Les personnages que vous avez aimé montrent de plus en plus leur nuance, y compris les plus lumineux d’entre eux comme Phoebus. Il n’y a plus de doutes possibles : cette fois, on est rentré dans la dark fantasy dans la plus sombre de ses définitions.

L’univers est toujours aussi chouette. Outre le côté antique qui est de plus en plus présent et remarquable par sa précision, on explore de nouveaux paysages avec une plongée dans le désert. Cette nouvelle ambiance s’inclue parfaitement à celles déjà existantes et vient complexifier un peu plus ce monde déjà bien rempli. On en apprend également beaucoup plus sur la magie, avec l’émergence plus accrue de l’Erèbe, la force démoniaque, mais aussi avec son pouvoir opposé, dont Phoebus est l’emblème principal. J’ai beaucoup aimé le travail sur la dualité de ces deux forces et la façon dont l’auteur a montré qu’elles sont toutes les deux forces et faiblesses à la fois, que ce soit sur le fait que la magie « blanche » peut blesser ou pire, ou alors que la magie « noire » pousse au sacrifice et à l’isolation. Les deux forces deviennent de plus en plus intéressantes et les personnages qui les utilisent s’en retrouvent forcément fragilisés à un moment ou un autre, certains de manière plus visible que d’autre.

J’ai aussi adoré la complexification du jeu politique avec l’arrivée de nouveaux personnages très particuliers. C’est le cas de Cambyse IX, le roi de l’ouest, qui pour une fois montre un roi totalement dépassé par les événements. Parmi les nouveautés, il y a également l’apparition de la Troisième Garde, la Garde Ambassadrice, dont on avait beaucoup entendu parler dans le tome 1 sans que l’on ne l’approche réellement. Le personnage de Zéphyrine est un de mes personnages préférés ce tome-ci, principalement parce que c’est une femme forte, qui se bat bien et qui prend les choses en main. Elle est vraiment incroyable, et j’ai hâte d’avoir encore plus de développement dans le tome suivant.

Du côté de mes chouchous du tome 1, il y a aussi des choses à dire. Pour commencer, j’adore ce qu’est en train de devenir Phoebus. Il est placé un peu plus en retrait sur ce tome, mais chaque scène où il apparaît est cruciale pour la suite des événements. Sa relation avec Chilpéric est toujours géniale à lire, je suis décidément fan de ce duo père-fils du tonnerre. Quand à sa relation avec Achard, je sais même plus ce que je dois en penser tellement c’est un éternel yoyo. Mon cœur ne supporte plus cette tension :’)  En tout cas, cette représentativité au premier plan est super appréciable ! Du côté des démons, je suis très contente de l’évolution d’Apolyon qui est devenu un personnage qui fait peur et un méchant que le lecteur peut détester. Et ça fait du bien \o/

Les autres personnages sont également toujours très chouette. J’aime beaucoup le développement d’Aalongue (même si je hais l’auteur pour vous-verrez-quoi) depuis la mort de Carloman, la mise en avant de Jehanne et d’Aurore ou encore le personnage de Constantin qui devient super complexe par rapport au tome 1. Côté démons, les personnages d’Artémise et Arimane deviennent aussi plus conséquents, plus violents et avec de vrais gros enjeux.

Le style littéraire de l’auteur s’est encore amélioré depuis le premier tome, et j’ai adoré retrouver les changements de narration déjà présent avant, mais encore mieux exploités. Le lexique est un peu complexe par endroits, mais merci les notes de bas de page qui aident vraiment à s’immerger dans l’intrigue. Je trouve qu’il y a eu un gros level up général, que ce soit dans les descriptions ou les actions, ce qui rend ce deuxième tome meilleur que le premier.

En bref, cette suite est un chef d’oeuvre bourré d’actions, de drama et de sentiments. On s’attache fortement aux personnages, on voyage dans des lieux incroyables et on vit l’histoire comme si on y était. C’est de très bonne augure pour le tome 3 qui promet une explosion de combats et de dualités physiques et internes pour les personnages. Enorme coup de coeur, une saga qui vaut totalement le coup et que je vous recommande à fond si vous ne l’avez pas encore découverte ! Allez lire ce livre, bon sang !

3. Un petit extrait ?

Pas un mot de plus ne fut prononcé jusqu’à ce que le jeune homme pénétrât dans la chambre de son père. Deux autres Gardes Royaux surveillaient la porte, et trois mestres se trouvaient à l’intérieur, autour du corps.

Lorsque ces derniers virent l’héritier du trône, ils s’éloignèrent. Le prince découvrit ainsi le cadavre de son père en plein centre de la pièce, dans une chemise de nuit relâchée en soie dorée maculée de sang. Il s’approcha lentement et s’agenouilla. Il observa attentivement la dépouille souillée par l’urine et les excréments liquoreux, un bonnet doré imbibé d’hémoglobine non loin de sa tête. Le visage du roi était figé par la terreur, les yeux poisseux de rouge. Ses rides semblaient s’être creusées plus encore, à l’instar de ses cernes. Il semblait… si vieux ! constata Achard.

Puis son regard se porta essentiellement sur la plaie béante au niveau de sa poitrine. L’hémoglobine était encore fraîche… Les yeux écarquillés de stupeur, le jeune homme se rendit effectivement compte que le coeur de Wulfoald III avait été littéralement arraché.

Par tous les dieux !

« C’est l’oeuvre d’un Démon, fit l’esprit. Sens-tu l’Erèbe abondant tout autour de sa dépouille ?« 

Achard se concentra et sentit effectivement les particules de Magie noire auxquelles les mestres et le Lord de la Garde Royale étaient insensibles. Les poils de ses bras se hérissèrent et les veines de son cou se mirent à battre fortement. Il dut se faire violence pour calmer les pulsions.

— Faites venir le Chevalier Blanc immédiatement, dit-il sans ambages à l’intention de Laknol. Je veux qu’il examine le corps avec sa magie.

Le prince n’en avait évidemment nul besoin, mais comment l’expliquer autrement ?

— Mais ne lui faites nullement savoir la raison précise de sa venue. Dites-lui simplement de venir, injonction du prince. Je ne veux pas que la nouvelle s’ébruite parmi les Chevaliers et les écuyers pour l’instant.

Laknol fit une révérence alourdie par sa gêne en présence du cadavre du roi et s’en fut vers la Tour des Chevaliers.

C’est tout pour ce deuxième tome des Trois Gardes ! Rendez-vous très bientôt pour d’autres chroniques et des bisouilles !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :