[Inceptio] Surnaturels – Tome 1 : Mystères – Partie 2 – E.J Swan

SURNATURELS – TOME 1 : MYSTERES – PARTIE 2
E.J SWAN

Coucou ! Nouvelle petite chronique ! On reprend la suite des aventures d’Evalina dans le tome 2 des Surnaturels, la nouvelle énorme saga des éditions Inceptio. Que nous réserve donc la suite de l’intrigue pour notre petite bande de bras cassés ?

Cette chronique contient des spoilers sur la première partie de l’intrigue. N’hésitez pas à lire la chronique de la précédente partie si ce n’est pas encore fait !

1. A la poursuite de Tessia

Alors que les Surnaturels viennent à peine de s’échapper de l’Imposant, la situation prend un tournant bien dramatique. Cassie, partie en éclaireur avec la sœur d’Evalina pour la ramener au Majestueux, revient seule, gravement blessée et amnésique. Tessia a de nouveau disparu. Mais qui est responsable de son enlèvement cette fois ? La Démone se battant avec les Surnaturels à ce moment-là, qui a osé s’en prendre à elle ?

Pour la sauver, Evalina va devoir donner une nouvelle fois le meilleur d’elle-même. Mais la tache s’avère compliquée : entre ses pouvoirs encore indomptés, le lien étrange qui l’unit à Isaac, la constante provocation de Mélodie et cette relation plus qu’incertaine qu’elle établit avec Angie, les distractions sont nombreuses. D’autant plus qu’entre les Surnaturels, plus rien ne va : la mise en danger de Cassie provoque des tensions plus vives encore et les égos semblent éprouver des difficultés à travailler de nouveau les uns avec les autres.

Pourtant, lorsque l’ombre d’une nouvelle menace plane sur Réturis, chacun va devoir mettre sa rancœur de côté au risque de perdre bien plus que quelques mots perdus.

Le tome 1, partie 2, des Surnaturels est disponible depuis le 3 juillet 2020. Vous pouvez le retrouver sur le site des éditions Inceptio.

2. Du drama à foison

La deuxième partie de l’intrigue est enfin là ! Après la fin du premier livre qui nous avait laissé avec un grand nombre de question, on poursuit l’aventure aux côtés d’Evalina dans une deuxième partie d’intrigue qui introduit… encore plus de questions. On sent qu’on en est toujours au tout début de l’histoire et que la résolution de l’intrigue est encore loin.

Au niveau de l’intrigue, nous sommes dans la continuité directe du premier tome. Après la perte de Tessia, on retrouve des Surnaturels plus tendus que jamais et en proie au doute. Dans cette deuxième partie, la tension monte encore d’un cran et ne va cesser de grimper jusqu’au risque d’explosion. Trahisons, messes basses, problèmes d’égos ne cessent de fragiliser le groupe et poussent Evalina à revoir la confiance qu’elle a placé en chacun d’entre eux. C’est une dynamique intéressante qui modifie peu à peu l’oeil du lecteur pour le perdre complètement. Qui est digne de confiance ? Qui ne l’est pas ? Chaque personnage semble renfermer une part de mystère bien plus épaisse qu’il n’y paraît, et certains pans de leur histoire n’est toujours pas claire à la fin de ce tome.

Au niveau de l’univers, j’ai beaucoup aimé qu’on s’aventure un peu plus loin que les deux gros palais vus dans la première partie. On y découvre de plus en plus un monde très hybride entre fantasy classique et très grande modernité, avec des éléments « médiévaux » et des éléments contemporains qui s’entremêlent vraiment de manière très chouette. On en découvre également un peu plus sur les peuples de Réturis, même si ce côté reste ici encore assez secondaire et mériterait peut-être plus de mise en lumière, notamment avec l’introduction de la nouvelle grande faction de l’histoire, les métamorphes, dont j’ai trouvé les motivations un peu floues du fait du manque de détails sur leur histoire. J’espère que l’on aura plus d’informations dans le prochain tome. On reste sur des métamorphes assez classiques, si on écarte les combats contre les Surnaturels avec des animaux géants et vraiment dangereux. J’ai été cependant un peu confuse par un des personnages qui est à la fois métamorphe… Mais ne l’est au final pas ? J’ai eu beaucoup de mal à comprendre si à la fin il l’était ou non.

Au niveau des Surnaturels, on développe un peu plus les personnages, y compris ceux restés un peu en arrière-plan sur la première partie de l’intrigue. Je suis un peu mitigée sur leur développement. Autant, au niveau des tensions, on voit bien où sont les intérêts de chacun, autant certains personnages me semblent « too much ». C’est un peu le cas d’Edden. Je n’ai absolument aucune idée d’où est-ce que va ce personnage ou de pourquoi il agit subitement comme ça dans ce tome. De même, j’ai trouvé aussi qu’il y avait un peu trop de révélations surprises pour tous les personnages, avec des liens avec d’autres qui sortent un peu du chapeau magique. En revanche, j’ai beaucoup aimé le développement de Angie, Evalina, Zéphyr et Isaac dans cette partie.

Angie gagne un peu plus en maturité, même si ses actions sont toujours un peu trop excessives parfois, notamment dans sa relation amoureuse avec Evalina. On le prend un peu plus au sérieux que dans la partie précédente et ses choix ont vraiment du poids désormais. Evalina prend elle aussi un peu plus de libre arbitre et fait des choix qui ont du sens, même si on sent qu’elle cherche toujours un peu sa place dans l’histoire par moment. Isaac est clairement le personnage avec le meilleur développement. On a une boucle quasi-complète et j’ai trouvé son histoire bien plus cohérente que celle d’autres personnages comme Edden. De même pour Zéphyr, dont je ne peux pas trop parler étant donné le risque de spoil, mais qui prend un tournant vraiment chouette pour atteindre son apothéose à la fin de ce tome.

Côté « méchants », je suis toujours incertaine vis à vis de la Démone, Mélodie. Je ne comprends pas vraiment à quoi elle joue et les revirement de comportement et de situations tout au long de ces deux parties m’interrogent pour la suite de l’histoire. Où est-ce que l’on va avec elle ? Je pensais que plusieurs questions seraient répondues dans la suite de l’histoire, mais j’en ai désormais deux fois plus. Ce n’est que le premier tome après, il y en a encore deux autres pour développer tout ça, donc je ne me prononce pas encore pour l’instant.

Mon avis sur cette deuxième partie est globalement un peu plus mitigée que sur la première. Néanmoins, la fin de ce tome rattrape pour ma part l’ensemble de l’intrigue et a complètement redressé mon intérêt pour l’intrigue. J’attends donc de lire la suite pour me prononcer davantage sur les personnages, leur personnalité, et sur l’intrigue en général. Je pense que le texte vaut d’être lu pour vous faire votre propre avis dessus. Pour ma part, je serai bien sûr là pour lire la suite !

3. Un petit extrait ?

Mon regard dévie vers le lit où repose la Surnaturelle. Celui-là même où presque tous les yeux sont rivés, un rictus d’horreur accroché sur chaque visage. Le mien y compris. Je suis choquée. C’est le mot. Jusqu’à maintenant, je n’imaginais pas l’ampleur du danger qui planait sur Réturis. Je ne sais pas si Mélodie est à l’origine de tout ça, mais si c’est le cas, je perds tout espoir qu’un jour elle soit capable de redevenir ce qu’elle était. Parce qu’être capable d’une chose pareille, c’est inhumain. Il n’y a pas de mots pour décrire cela.

J’observe Cassie, allongée sur ce lit blanc, des machines reliées à son corps qui ne cessent de biper pour indiquer la constante de son pouls. J’observe son visage, encadré par de jolies boucles rousses qui, autrefois, lui donnaient un air espiègle. Dorénavant, elles ne peuvent rien faire pour rattraper les dégâts. Si je fais abstraction de toute la partie droite, Cassie me paraîtrait presque normale. Mais il est impossible de passer à côté. On ne voit que ça. Cette partie est entièrement brûlée. De grosses cloques et marques rouges y ont élu domicile. Des cicatrices qu’elle gardera sûrement à vie balafrent tout le côté droit de son visage, partant de la naissance de son cou jusqu’à son sourcil désormais inexistant.

Heureusement, je crois que son œil est intact. Les cicatrices sinueuses s’arrêtent à l’extrémité de sa narine et débordent quelque peu sur la commissure de ses lèvres. Son visage est déformé à vie.

Même les pouvoirs de guérison de Zéphyr n’ont rien pu faire pour arranger ça. Ses blessures sont bien trop importantes. Le responsable de ce carnage aurait pu s’arrêter là, mais il ne l’a pas fait. Je baisse les yeux sur le bras droit de Cassie, enveloppé dans un garrot. Ma gorge se serre lorsque j’imagine la douleur qu’elle a dû ressentir au moment du coup fatal. Elle y a perdu sa main droite.

C’est tout pour cette petite chronique du tome 1.2 des Surnaturels ! On se retrouve bientôt pour de nouveaux articles ! Des bisouilles !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :