[Beta Publisher] Les Enfants d’Astra – Tome 2 : Fiancés – Isaure de Villers

LES ENFANTS D’ASTRA – TOME 2 : FIANCES – ISAURE DE VILLERS

Bonjour tout le monde ! Après un mois de septembre plus que compliqué, on se retrouve pour une nouvelle chronique sur un livre lu en septembre 2018 et dont le tome 2 est enfin sorti ! Je l’attendais énormément et je n’ai absolument pas été déçue !

Attention, il s’agit du deuxième tome de la saga, attendez de lire le premier livre avant de vous aventurer sur celui-ci. Par ailleurs, la chronique du tome 1 est lisible PAR ICI !

1. Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités

Les choses se compliquent pour les enfants, qu’ils viennent de l’AM.Erica ou d’Astra. L’abandon imprévu du pouvoir d’Orys d’Erica chamboule les plans à la fois de ses enfants de sang et des enfants d’Astra, puisqu’il est considéré par beaucoup comme celui qui les a condamné à vivre loin de leur patrie.

Aileen, promue à la tête de l’empire, doit s’adapter à ses nouvelles responsabilités. Rodolphe l’accompagne dans chacune des étapes de son voyage, et les liens qui les lient sont de plus en plus forts. Mais voilà, leurs idéaux divergent. Aileen ne souhaite qu’une chose : trouver l’Empereur d’Astra pour enfin obtenir la paix, sans jamais se douter qu’il se trouve juste à côté d’elle. De son côté, Rodolphe est tiraillé entre son amour pour la jeune femme et son rôle d’Empereur dans le plan 439. Pourtant, face à la dégradation de la situation et l’apparition de nouvelles tensions entre son peuple et leur patrie d’adoption, il va devoir faire un choix : tout abandonner pour continuer d’aimer Aileen avec le risque qu’elle finisse par découvrir qui il est, ou continuer l’organisation de sa vengeance dans le respect de ses idéaux et avec le soutien de ceux qui l’ont accompagné jusque là ?

De son côté, la sœur de Rodolphe, Sybille, cherchent à éviter l’effondrement d’Egrabe afin de conserver une chance d’avoir des alliés lorsque les enfants d’Astra entreront en guerre. Malheureusement, elle n’est pas seule : Edward d’Erica est aussi présent, avec pour mission le parfait contraire de son objectif. Pour parvenir à ses fins, elle va devoir prendre des risques, quitte à compromettre son identité.

Quant à Cyndie, la dernière héritière de Sagan, elle est plus que jamais tiraillée par l’envie de reconstruire sa planète et d’affirmer son rang. Malheureusement, cela ne peut se faire sans soutien. Vers qui se tourner alors ? Les Enfants d’Astra, au risque de compromettre le plan 439 ? Son père adoptif qui semble lui cacher plus de choses qu’il ne le prétend ? Ou encore Aileen, la nouvelle dirigeante, et son conseiller qui n’est autre que son cousin et l’Empereur d’Astra ?

Une chose est certaine : personne n’est décidé à lâcher prise et le chaos se propage.

Le roman est disponible depuis le 14 septembre 2020 aux éditions Beta Publisher ! Vous pouvez le retrouver sur le site de la maison d’édition.

2. La chute des monarques

Ah, ce texte… J’ai été très contente de le retrouver. Ce deuxième tome est plus complexe que le premier, les événements s’intensifient et on fonce droit vers une seule issue : peu importe ce qu’il va se passer, ça va forcément mal finir. J’ai beaucoup aimé ma lecture : un échiquier politique ultra-complexe se dessine et les personnages sont poussés dans leur retranchement. Il pleut du drama de partout, et j’ai comme l’impression que ce n’est absolument pas prêt de s’arrêter.

Nous retrouvons donc nos trois familles royales : les Erica, les Astra et la petite Cyndie de Sagan. Tout ce tome 2 tourne autour d’eux. Mais si la première partie de l’histoire se penchait davantage sur un traitement adulte du conflit, cette fois-ci, le pouvoir est confié intégralement aux enfants. Aileen devient reine, Rodolphe devient Empereur, et les autres personnages rôdent autour d’eux dans l’espoir de grapiller de l’attention, de la puissance, de la légitimité… Ou même leur prendre leur place. C’est une véritable mise en scène d’un système politique confié entre les mains de personnes inexpérimentées et ça se passe mal, très mal même.

Il y en a pour tous les goûts : certains deviennent des dictateurs, d’autres se laissent influencer aveuglément, quelques uns tentent le jeu dangereux de la manipulation et il y a aussi ceux qui sont prêts à trahir patrie et idéaux dans l’espoir d’échapper à leurs devoirs. Les motivations de chaque personnage se dessinent vraiment ici, et il y a très fort à parier que ça aura une importance capitale pour le tome 3. Parce que, en effet, il y a un gros problème : aucun ne fait les bons choix et tous se retrouvent assis sur une bombe sur le point d’exploser. Le vrai défi, ça va être de choisir ce qu’ils vont faire lorsque ça va péter : rester, fuir, trahir, forcer la main ?

J’ai trouvé cette vision de la monarchie très chouette. On voit souvent des régimes qui explosent, mais là, c’est plusieurs gouvernements très différents qui tombent et tous en même temps. A ce point de l’intrigue, il n’est même plus possible de savoir qui a tort et qui a raison. Chacun est obsédé à la fois par lui-même et par sa patrie, mais aucun n’est assez courageux pour choisir et s’affirmer vraiment, sauf Sybille, mais vu ce qui lui arrive dans ce tome, c’est pas forcément une bonne chose. Le récit prend aussi une teinte de plus en plus dystopique à cause de ça et j’ai hâte de savoir comment tout ce bazar va évoluer.

J’ai complètement adoré comment les personnages ont évolué. D’un côté, on a Rodolphe et Aileen, un couple tragique à la Shakespeare mais inversé. Le personnage de Rodolphe en particulier devient extrêmement intéressant : déjà mal à l’aise avec le fait de devenir Empereur, il se retrouve confronté à ses premières crises politiques, mais à travers les yeux d’Aileen, qui elle doit les gérer sans se préoccuper de ses sentiments. Rodolphe se retrouve totalement pris au piège entre son peuple qui part totalement en vrille et son amour pour Aileen qui le force à se mettre de plus en plus en danger. Autour d’Aileen, c’est pas mieux, puisque Rodolphe se met à influencer ses décisions pour les orienter à la fois vers la chute de l’Erica… Mais en tentant malgré tout de la sauver elle, ce qui est hautement incompatible avec le plan des enfants d’Astra. C’est d’autant plus dur que James et Sandrine, les aînés de la famille d’Aileen, voient d’un mauvais œil leur éjection du pouvoir alors qu’il leur revenait de droit.

Toujours dans la sphère d’Erica, on a aussi deux personnages qui partent totalement en cacahuète. La conquête de Mars de Liam prend une tournure franchement désagréable pour tout le monde, ce qui permet aussi d’aborder la dictature. Et de l’autre côté, la grosse surprise, c’est Cyndie ??? Mais qu’est-ce qui s’est passé Cyndie ? Le développement du personnage prend une tournure complètement inattendue et ça part super loin ? Je ne sais vraiment plus quoi penser du personnage parce qu’à la fois elle a raison, mais elle a aussi super tort. J’ai adoré sa nouvelle dynamique et il me tarde d’en découvrir plus !

Pour ce qui est des autres personnages, c’est la même chose. J’ai beaucoup aimé le développement de l’intrigue autour d’Egrabe et ses conséquences, avec la mise en lumière d’Edward et de Sibylle. Ce morceau a un petit côté fantasy très appréciable et que j’adorerais voir encore plus développé dans la suite. Pareil pour Mars !

En bref, c’est un véritable échiquier politique qui se met doucement en place et qui est plus que chaotique. Chacun a un pistolet sur la tête et un autre dirigé vers un de ses proches, si bien qu’à ce stade de l’intrigue, je n’ai aucune idée de ce qui va se passer ensuite. Pour l’instant les personnages se tournent autour, mais quand ça va exploser… Bonne chance tout le monde et puisse le sort vous être favorable !

Pour ce qui est du style de l’autrice, il est toujours aussi agréable et efficace. J’ai eu un peu de mal à me remettre dans le bain après la longue période de pause, et j’ai aussi trouvé que les deux derniers chapitres manquaient un peu de peps pour vraiment terminer sur un méga cliffhanger qui ouvre sur la suite. Mais bon, ne vous inquiétez pas, il y a grave assez de contenu et de drama dans le texte pour apprécier le livre !

Encore un chouette coup de cœur, j’ai très hâte de découvrir le tome 3 et découvrir comment est-ce que tout ce petit monde va bien pouvoir s’en sortir face à l’explosion de la cocotte-minute !

3. Un petit extrait ?

Outre l’effusion de la jeune fille, autre chose perturbait Rodolphe. Puis, lorsque ses yeux se posèrent sur le visage fermé du jeune homme, il comprit. Ce dernier n’avait encore rien dit et gardait une main pressée contre son coeur.

Soudain, en un instant, avant même que les gardes n’aient eu le temps de réagir, il sortit un mince pistolet blanc et se rua vers Aileen.

Lourdement, il s’abattit sur la jeune femme et la renversa à terre, le canon de son arme braqué sur son cou. Sa complice, quant à elle, se plaça entre lui et les armes des gardes dans une tentative inutile pour le protéger.

— Nooon ! hurla Rodolphe.

Aileen, à terre, le canon froid dans son cou, peinait à respirer sous le poids du garçon, mais ne paniqua pas, rivant son regard déterminé dans celui de son assaillant.

— N’avance pas, toi ! cria ce dernier en direction du commandant. Tu fais un pas de plus et je la tue !

Rodolphe sut, en cet instant, qu’il devait faire quelque chose, et ce qu’importe le risque. Le danger que représentaient ces traîtres astrayens, tant pour le plan que pour la vie d’Aileen s’accroissait de seconde en seconde. Il ne pouvait pas la perdre.

Il vrilla alors son regard aux accents dorés sur l’adolescent, capta son attention en faisant un pas en avant, avant de rompre le silence.

— Lâche ton arme et recule.

Le front du jeune homme suintait de gouttes de sueur et la panique faisait trembler sa main armée.

— Pourquoi je devrais faire ça ? De toute façon, je vais mourir alors autant emporter avec moi dans la tombe le plus de monde ! Tu veux en faire partie, c’est ça ?

Rodolphe s’approcha encore d’un pas, tout en mettant sa nuque et un bout de son tatouage en évidence.

— On est du même bord, murmura-t-il. Je suis un enfant d’Astra. Pose ton arme et laisse-la tranquille.
— N’approche pas je t’ai dit ! cria-t-il. Et pourquoi un Astrayen voudrait la protéger ?

Il le regardait différemment maintenant. Le tatouage avait suffi à le déstabiliser.

Et voilà, c’est tout pour cette petite chronique ! J’espère qu’elle vous a plu et vous aura donné envie d’en découvrir un peu plus, et pourquoi pas toute la saga si ce n’est pas encore fait ! Merci de votre lecture et à très vite pour de nouveaux articles !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :